Nouvelles

Info-Brio

LA SANTÉ PSYCHOLOGIQUE AU TRAVAIL

14 mars 2017

SAVIEZ-VOUS QUE…

1 personne sur 5 aura une problématique de santé mentale cette année au Canada

500 000 canadiens se sont absentés aujourd’hui du travail dû à des problèmes de santé mentale

La stigmatisation de la maladie mentale est pire que la maladie elle-même

44% des travailleurs disent avoir des besoins relatifs à la santé psychologique

 

Contrairement à ce qu’on croirait, il n’est pas si facile de parler de santé psychologique, encore moins au travail. La raison est bien simple…il n’y a rien d’apparent, ce qui rend la maladie plus difficile à comprendre pour l’entourage.

La preuve, une enquête révèle que 70% des gens ne divulgueraient pas leur maladie à leur employeur et que 31% croient que leur employeur ne comprendrait pas.

Prenons simplement l’exemple de l’employé qui s’absente pour une opération et celui pour un problème de santé psychologique. Le premier aura probablement le droit à une attention particulière de la part de ses collègues de travail : ils prendront des nouvelles, signeront une carte, prépareront des petits plats et souligneront son retour. À votre avis, le deuxième aurait-il droit au même traitement? Peut-être pas…

Il devient primordial de s’attarder à ce fléau pour mieux comprendre, mieux réagir et surtout mieux prévenir.

La prévention commence par un milieu de travail psychologiquement sain!

Plusieurs facteurs psychosociaux influencent la réponse psychologique des employés :

La façon dont le travail est exécuté (échéances, charge de travail, méthodes de travail)

Les relations de travail (avec les collègues, les gestionnaires, les clients)

La reconnaissance, l’engagement, la politesse et le respect

Le leadership des gestionnaires et une orientation claire

La culture organisationnelle

Etc.

 

Un employé qui se sent soutenu par l’organisation est un employé convaincu que son employeur apprécie sa contribution, qu’il a à cœur d’assurer son bien-être psychologique et qu’il mettra en place des mécanismes de soutien utiles si ce bien-être est compromis. Dans ces conditions, il sera davantage enclin à demander de l’aide pour se rétablir.

Le manque de soutien psychologique de la part de l’organisation peut entraîner :

Une hausse de l’absentéisme

Des comportements de repli sur soi

Des tensions et des conflits*

Un roulement de personnel

Une perte de productivité

Un risque accru d’accidents de travail

*Les conflits peuvent générer des problématiques encore plus importantes telles que la fatigue, des maux de tête, l’épuisement professionnel et l’anxiété.

 

Comment améliorer le soutien psychologique? La communication!

Encouragez le respect dans les communications entourant la santé psychologique

Informez les employés sur les programmes et les ressources communautaires existants

Restez en contact avec les employés en congé de maladie

Préparez bien le retour au travail et offrez des mesures d’accommodement au besoin

Informez l’équipe du retour au travail de l’employé

 

Évidemment les facteurs personnels sont primordiaux dans la santé psychologique au travail. Certains éléments sont à prendre en considération :

Le type de personnalité. Par exemple, les personnes qui ont une affectivité positive risquent moins de développer des problèmes psychologiques

L’âge et le sexe. Par exemple, les femmes sont davantage touchées par la dépression comparativement aux hommes

L’état de santé et les habitudes de vie ayant un effet modérateur sur le stress

Les événements de vie, tels qu’une séparation, un décès, une naissance, etc.

L’environnement social et familial qui peut constituer une source de soutien social

Les stratégies d’adaptation utilisées, telles la gestion du temps et la capacité d’évacuer son stress

La connaissance de soi et de ses limites évitera à la personne de se placer dans des situations qui affecteront sa capacité d’adaptation

 

En terminant, sachez qu’il existe plusieurs outils qui ont été développés afin d’appuyer les organisations dans une saine gestion de la santé psychologique au travail par :

Votre Programme d’aide aux employés (PAE)

La commission de la santé mentale au Canada

 

Ce qu’il est important de retenir c’est que, en travaillant en amont, vous investissez dans la santé des employés au travail, vous optimisez le rendement de votre organisation, vous diminuez le taux d’absentéisme et les cas d’invalidité.

FAITES UNE DIFFÉRENCE AVEC NOUS !

L’équipe de BrioRH et du CRESS PAE

Sources :

http://sante.gouv.qc.ca/conseils-et-prevention/le-travail-et-la-sante-mentale/

Mood Disorders Society of Canada: https://mdsc.ca/

Commission de la santé mentale du Canada : http://www.mentalhealthcommission.ca/Français

La santé psychologique au travail : http://apssap.qc.ca/wp-content/uploads/2013/10/Guide_sante_psychologique.pdf

Abonnez-vous à nos alertes emplois

Alerte

Abonnez-vous à
notre info-brio!